Formation auprès des utilisateurs des Ressources Naturelles à propos du “Suivis écologique participative”

 

Dans le cadre du projet PISCCA financé par l’Ambassade de France avec le soutient de MWC, DWCT, DREED, …., L’Association Camp Bandro Andreba-gara (ACBA) organisait des séances des formations auprès des communautés locales tels que:

Première formation: Suivis écologique participatif (Ralainasolo Fidimalala Bruno).

Fihofanana momba ny fanarahamaso iombonana ny lohanon-karena voajanahary.

Tanjona:

  • Afahana mamantatra ny fisian’ny zava-mananaina ao amin’ny toerana iray
  • Afahana mamantatra ny fiovaovan’ny zava-mananaina (biby sy zava-maniry)
  • Afahana mamantatra ireo karazana tsindry misy ao amin’ny toerana iray
  • Ny antotanisa azo dia tokony afahana mitantana ara-drariny ireo zava-mananaina harovana

IMG_4290 IMG_4397 IMG_4090 IMG_4101 IMG_4124 IMG_4151

FESTIVAL BANDRO 5ème EDITION 2019

LA VI ème EDITION DU FESTIVAL BANDRO 2019

RAPPORT DU FESTIVAL BANDRO 2019

  • Date: 04 et 05 Décembre 2019
  • Lieu: – Andilana-Nord

– Commune rurale Andilana-Nord

– District Amparafaravola

  • Contexte: Il est connu que le « Bandro » est une espèce endémique, propre de l’Alaotra, de l’Aire Protégée et site Ramsar Lac Alaotra. C’est un lémurien unique et fait la fierté de la région. Pourtant, il est en danger critique selon l’IUCN. Ainsi, la préservation de cette espèce et de son habitat naturel est une cause mobilisant tous les acteurs œuvrant dans la protection de l’environnement, populations, communautés, organismes étatiques et privés, civiles et dirigeants au profit de tout un chacun et du peuple pour un développement de la région. Le Festival Bandro est un événement spécial pour la région Alaotra, une sensibilisation pour la conservation de la biodiversité pour un patrimoine héritage des générations futures. Pour la VIeme édition, les habitants et les communautés dans la  commune rurale d’Andilana Nord, district d’Amparafaravola, avec les invités ont célébré « l’Hapalemur Alaotrensis : patrimoine national, amis à protéger» avec joie et fierté, les 04 et 05 Décembre 2019.
  • Objectif : Renforcer les actions de sensibilisation liées à la conservation de la biodiversité et leurs habitats naturelles : le site Ramsar et l’aire protégée Lac Alaotra, Madagascar.
  • Organisateurs :
  • DREED
  • MWC
  • DWCT
  • ARS
  • Des Associations locales
  • Participants:
  • District d’Amparafaravola représenté par l’adjoint du chef district
  • Commune rurale Andilana-Nord représenté par le maire intérimaire
  • Autorité traditionnelle locale (les Tangalamena de Fokontany : Ampasika, Vohimarina, Analavondro, Andratsiolona, Antanabaolaina, Andilana Avaratra et Belempona)
  • CISCCO Amparafaravola
  • Chef ZAP Andilana-Nord
  • Représentants des Maires d’Ambodivoara et Amboavory
  • Direction Régionale de l’Environnement et du Développement Durable
  • Direction Régionale des Transports, du Tourisme et de la Météorologie
  • Direction Régionale de l’Education Nationale de l’Enseignement Technique et Professionel Alaotra-Mangoro
  • Direction Régionale de la Population, de la Protection Sociale et de la Promotion de la Femme (DRPPSPF)
  • Commandant Compagnie Ambatondrazaka
  • DWCT
  • MWC
  • ARS
  • GERP
  • Lemur Love
  • ONN
  • Marie Stops
  • Peace Corps
  • Coopération Décentralisée Département Ille et Vilaine
  • VOI
  • CFLs
  • ACBA
  • Associations villageoises
  • Association de femmes
  • Etablissements scolaires publiques et privés
  • Journalistes
  • Artisans – vanneuses locaux
  • Populations locales

 

Le Festival Bandro a été célébré pendant 2 jours. Au cours de ces jours, diverses activités ont été lancés pour sensibiliser à la conservation de la nature, sur les avantages  de la protection de l’Hampalemur Alaotrensis et son habitat, de la biodiversité toute entière, notamment de l’Aire protégée Lac Alaotra et le site Ramsar.

  1. JOURNEE DU 04 DECEMBRE : la veille de la célébration officielle

La veille de la cérémonie officielle était marquée par une restauration des marais et un match de foot à onze.

  • Restauration de marais

Vers 9h00 à 11h00, les riverains de  la commune Andilana –Nord, issus des Fokontany : Ampasika, Vohimarina, Analavondro, Andratsiolona, Antanambolaina, Andilana Avaratra et Belempona  se sont mobilisés pour planter des « zozoro » dans les marais dénudés de Belempona avec l’encadrement de Durrell et la Direction Régionale de l’Environnement et du Développement Durable. Près de 150 personnes ont participé a cette restauration entre autres les Tangalamena, les VOI, les CFLs, des représentants des STD, de l’ARS, de MWC, des bénévoles et 4 élèves de l’EPP d’Andranomena. Ces derniers étaient venus pour une visite nature pour la découverte de l’habitat naturel de l’Hapalemur Alaotrensis, préparée par la Peace Corps d’ Andranomena, d’Andreba-gare  et de MWC. Deux (2) hectares de « zozoro » ont été plantés pour une restauration de l’habitat de ce lémurien endémique selon un VOI responsable – participant à la restauration.

  • Tournoi Foot à 11

L’après midi du 04 décembre a été marqué par un match de foot à 11 de vétéran entre les équipes locaux composée de VOI, de CFLs et de riverain d’Andilana-Nord.

  1. JOURNEE DU 05 DECEMBRE

Le 05 est le jour de la célébration officiel du festival bandro, animé de course pirogue,  de carnaval avec concours de déguisement, de danses, de radio-crochet, de projection de film et de bal populaire.

  • Course pirogue

La course pirogue s’est réalisée de bon matin sur le lac Alaotra  avec la participation des piroguiers locaux.

  • Carnaval 

Le carnaval déguisé, animée de danse et chant traditionnel, a débuté à 8 h à Antanambaolaina jusqu’à la place du  CEG  Andilana-Nord vers 10h avec la participation des EPPs d’ Andilana-Nord, Maladialina, Belempona, de l’Ecole privée la Pépinière, du CEG d’Andilana-Nord, de l’ Association Camp Bandro Andreba-gare, des Associations des femmes et vanneuses de Belempona, de Tanambolaina et d’Andilana-Nord, des Présidents des VOI et CFLs des  7 Fokontany  de la commune rurale d’Anilana-Nord.

                                                    La cérémonie officielle

La cérémonie officielle est marquée par une série de discours des autorités locales. Elle est animée par des chants traditionnelles et danses, honorée par la présence des autorités qui sont entre autres : l’adjoint district Amparafaravola , Madame le directeur Régional des Transports, du Tourisme et de la Météorologie, le représentant de la Direction Régionale de l’Environnement et du Développement Durable, du Capitaine du  Commandant de compagnie d’Ambatondrazaka, le Maire intérimaire de la CR d’Andilana- Nord,  les représentants de la DRENETP , de la  DRPPSPF, du  CISCO d’Amparafaravola et ZAP Andilana Nord , des présidents des Fokontany dans la CR d’Andilana- Nord. Les partenaires techniques et financiers, les écoles, des associations villageoises, associations de femmes, VOI, CFLs,   les populations locales, des représentants des CTD des 7 fokontany de la CR d’Andilana-Nord  ont tous participé à la festivité.

  • Série de discours

Monsieur le  maire de la commune rurale d’Andilana-Nord a prononcé les mots de bienvenu.

Madame le Directeur Régionale des Transports, du Tourisme et de la Météorologie a mis en évidence dans son discours l’intérêt de la protection de l’environnement. Les efforts ministériels en donnant des formations aux opérateurs touristiques, en facilitant les procédures de légalisation des dossiers pour l’ouverture officielle des centres d’hébergement et de professionnalisation des guides, artisans et autres opérateurs, la promotion de la destination faite par l’ORTALMA, sont également évoqués dans son discours. Elle a expliqué la relation entre la protection de la biodiversité et de  l’écotourisme. Du travail pour les guides, des devises et de l’argent pour beaucoup d’opérateurs, communes et communautés locales; que procure  la valorisation de notre propre richesse culturelle, faunique et floristique. Ainsi elle a encouragé le public: les services techniques, la population, les acteurs environnementaux, les étudiants à persévérer dans la protection de l’environnement notamment de l’Hapalemur Alaotrensis, car si l’écotourisme existe, tout le monde sera bénéficiaire. Elle a souhaité la multiplication des visiteurs dans la Région Alaotra.

L’adjoint district d’Amparafaravola a  attiré l’attention du public en louant les actions militantes de protection des marais des femmes, exprimées dans les paroles des chansons des danseuses traditionnelles qui animaient la cérémonie. Ainsi, il a incité les hommes à faire plus et mieux pour préserver les marais qui nous procurent de bonnes choses. Pour lui, la Commune Rurale d’Andilana- Nord est riche, serait plus riche de par une bonne gestion de ses richesses naturelles. Les richesses souterraines, les  richesses halieutiques et une riche biodiversité naturelle, la commune en possède et doit gérer durablement avec un nouveau maire intelligent et  élu pour répondre aux attentes des communautés: le développement économique. « Les marais sont des richesses » clamait l’adjoint, ils apportent des devises grâce à l’écotourisme, à l’existence du « Bandro ». Ainsi il a cité l’exemple d’Andasibe où le tourisme apporte de l’argent quotidien aux gens.  Il a rappelé les mauvaises attitudes des gens locaux: méconnaissant et ignorant face aux sensibilisations et éducations que font les protecteurs de l’environnement pour expliquer que ces derniers travaillent pour le bénéfice, la survie des communautés locales, pour prévenir l’avenir à la population entière. Il a déclaré que  les dirigeants doivent également changer et  apporter des changements. Ils doivent reconnaître que la  protection de l’environnement apporte le développement. A la fin de son discours, le représentant du chef district a remercié le public et annoncé l’ouverture officielle du festival Bandro 2019.

  • Remise de lots:

Huit équipes ont été recomposées grâce à leur ferveur et habilité dans différents concours lors de cette VIème édition du Festival Bandro :

– Les trois premiers gagnants du concours de déguisement

– Les trois premiers gagnants de la course pirogue

– Les deux équipes de footballeurs

Exposition

Après les discours, il y a eu un vernissage de stand, avec les participants suivants : association des femmes vanneuses locaux et  de Vohitsoa, Madagascar Wildlife Conservation, Peace Corps, GERP, ONN, Durrell, Alaotra Rano Soa. Les vanneuses ont pu vendre quelques vanneries.

  • Radio-crochet

Le crochet radio animé par les équipes de MWC, de la DRTTM et de l’ARS attirait plus de gens: enfants et adultes. Ces gens étaient contents et surtout reconnaissants pour les lots attribués.

  • Projection film

Le public local et les invités ont eu 3 heures de distraction visuel en regardant des films documentaires relatifs à l’environnement et également une vidéo sur la cérémonie officielle, sur toutes les activités réalisées durant cette journée du 05 Décembre.

  • Bal populaire

Le bal populaire qui a commencé vers  22h00  et s’est  terminé à 1h00 du matin s’est déroulé sans incidents.

FESTIVAL-BANDRO-2019- POSTER IMG_2873 IMG_3139 IMG_3138 IMG_3177 IMG_3168 IMG_3167 IMG_3029 IMG_3032 IMG_3042 IMG_2954 IMG_3007 IMG_3013 IMG_3020 IMG_2945 IMG_2922 IMG_2882

Transfer of Camp Bandro to ACBA!

MWC is proud to announce the transfer of Camp Bandro to the local community-based association ‘ACBA’ – Association Camp Bandro Andreba!

The highly motivated members are now fully responsible to operate and manage Camp Bandro. They offer stays overnight at the camp, delicious food including vegetarian options, and visits to Park Bandro to see the unique Alaotran gentle lemur, locally called bandro.

Come and visit, and support their commitment to Lake Alaotra’s natural environment and biodiversity! They are looking forward to welcoming you at Camp Bandro!

Camp Bandro transfer

Festival Bandro 2018:” Bandro harenan’Alaotra namana mila arovana”ou « Bandro, patrimoine d’Alaotra amis à protéger »

1 2 45 Date : 21 et 22 novembre 2018
 Lieu : Andreba-gare
 Thème : «Bandro, patrimoine d’Alaotra, amis à protéger »
 Contexte : Madagascar représente 0,43 % des surfaces terrestres et recèle 20% des primates répartis en 110 espèces que l’on ne trouve naturellement nulle part au monde. C’est un taux d’endémisme exceptionnel qui représente une richesse non seulement pour Madagascar mais pour l’humanité entière. D’où la mobilisation internationale pour le Festival des Lémuriens face à la menace d’extinction qui pèse sur les 95% de ces lémuriens, placés en liste rouge par l’UICN.
Préserver ce trésor signifie préserver l’habitat naturel des lémuriens, c’est-à-dire préserver les forêts qui subissent aujourd’hui des pressions de toutes sortes. Une stratégie appelée Lemurs of Madagascar, Strategic plan 2013-2016 est déjà envisagée dans ce but. La question primordiale est que le programme de conservation des lémuriens va toujours de pair avec celui du renforcement de la capacité et du développement durable au niveau de la communauté locale vivant aux alentours des habitats de ces lémuriens.
La plupart des espèces de lémuriens occupait dans divers types de forêt à travers Madagascar (Mittermeier et al. 2008), alors que le lémurien du Lac Alaotra (Hapalemur alaotrensis), connu localement sous le nom de Bandro est exclusivement vivant aux marais de la nouvelle aire protégée du Lac Alaotra (Waeber et al.2017a, b) et mangeait uniquement des parties de végétations marécageuses en particulier des Cyperus sp.et des graminées (Mutschler et al.1998).Hapalemur alaotrensis classé comme en danger critique d’extinction sur la liste rouge de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN2014). Cette espèce subit un grand risque d’extinction en raison d’une baisse significative de la taille de sa population et une réduction continue de la superficie, de l’étendue et de la qualité des marais du Lac Alaotra. Bien que l’ancienne pression est la chasse intensive (Andrianandrasana et al.2005; Mutschler et al.2001), la fragmentation accrue des marais et le problème d’application des lois semblent avoir entraîné un braconnage.
Ainsi, la sensibilisation par le biais du Festival Mondiale des Lémuriens est à envisager chaque année dont on est à la 5ème édition maintenant sur un thème intitulé : « Bandro, patrimoine d’Alaotra amis à protéger »
 Objectifs :
L’objectif des manifestations sont :
 attirer de différentes manières l’attention du grand public sur l’acuité du sort des lémuriens;
 impliquer la jeunesse en général et les écoliers en particulier pour une appropriation pérenne du réflexe environnemental et du respect de la biodiversité;
 marquer l’implication des autorités du plus haut niveau jusqu’aux communautés locales dans la préservation et la valorisation de l’héritage de biodiversité par l’amélioration de l’environnement économique des communautés autour de l’habitat des lémuriens ;
 expliquer l’importance du bandro : « Patrimoine d’Alaotra, amis à protéger » par une sensibilisation des populations locales pour contribuer à la conservation des « Bandro », à la protection et à la restauration du marais, et les apprendre à concevoir les rôles écologiques de la zone humide Alaotra.
 Participants :
 Préfecture d’Ambatondrazaka
 Région Alaotra Mangoro
 Parlementaires
 Commune Ambatosoratra
 Fokontany Andreba-gare
 DREEF
 DRT
 DREEN
 CISCO
 Université d’Ambohitsilaozana
 Populations locales
 GERP
 MWC
 DWCT
 Plateforme Alaotra Rano Soa
 Coopération Décentralisée Région Alaotra Mangoro/ Département Ille et Vilaine
 Vanneuses
 Peace Corps
 Associations villageoises
 Etablissements scolaires privés
 Journalistes
 Artistes locaux

Success at various international film festivals!

The Documentary “Alaotra –  Endangered Treasures of Madagascar” produced by Dorcon Film, and in close collaboration with MWC, has already been selected for four international film festivals!

Lorbeeren Alaotra Film_v02

Alaotra film_Dorcon_

Description: Documentary, 72mins, EN/FR/MG with English and French Subtitles.

Summary: A group of European and Malagasy researcher and conservationists want to save the last of the rare Alaotra Gentle Lemur – called “Bandro” – in Madagascar. As habitat – crucial for survival of the Bandro – continues to be destroyed, they are reverting to extraordinary measures: Playing an educational, reality-based boardgame with the locals to change behaviours and turn the wheel of extinction around.

Follow us to some of Madagascar’s hidden places – far away from the touristic centers – to find out what can happen when derivates of our modern times seep slowly into traditional ways of living.

Interested in watching the film? You can do so here!

Training at Durrell Conservation Academy

MWC Coordinator Lucile Raveloarimalala was selected as participant of the CEPF-funded training at Durrell Conservation Academy!

Lucile perceives this 8 week course as a unique chance for her to expand and deepen her knowledge and experience in conservation. She is looking forward to learning new methods and approaches to implement them in innovative, synergistic projects, thereby further increasing her conservation impact. She is especially looking forward to the courses and practical exercises in monitoring, community-based conservation, protected area management, project management and fundraising. Further, she is keen to learn more about scientific reporting and leadership skills, and to act as multiplier within MWC and with local partners, to likewise increase their capacities for conservation.

Congratulations on this great opportunity!Durrell Cepf training

NOEL ET FIN D’ANNÉE DE LA COMMUNAUTÉ ANDREBA-GARA AVEC MWC_ DES JOURS DE PLANTATION de ZOZORO ET PROJECTION FILMS DOCUMENTAIRES

26677810_537534443277070_9058793185674882438_oProjection film documentaire 1: “Island of Lemurs Madagascar” au Camp Bandro Andreba-gara26240727_537530426610805_4331199884462373080_oProjection film documentaire 2 : “ALAOTRA_Endangered Treasures of Madagascar”

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Photo du groupe pour planter du zozoro dans le Parc Bandro pendant 4 jours

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Collecte des grains de zozoro pour pépinière

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Planter du zozoro pour la préservation de la biodiversité